AMACEQ engage des journalistes dans une conférence-débat sur la production radio et la COVID-19.

AMACEQ engage des journalistes dans une conférence-débat sur la production radio et la COVID-19.

L’Association des médias associatifs et communautaires de l’Equateur (AMACEQ) a organisé une conférence -débat avec 50 journalistes à Mbandaka, le mardi 27 septembre 2022 sur la production radio et la réponse à la COVID-19 avec un appui technique d’Internews.

Cette conférence est la première de la série de 4 conférences-débat qu’organise AMACEQ dans le but d’informer et de faire comprendre aux acteurs de médias l’importance de communiquer sur les notions de la bonne gouvernance (les politiques environnementales), la démocratie, les élections, les violences basées sur les genres, l’égalité de sexe, et la Covid-19.                         

Deux thématiques ont été développées au cours des échanges : La première portant sur les productions radiophoniques, abordée par Monsieur Delphin EBWA, Directeur intérimaire de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC) Équateur, la seconde portant sur la Covid-19, abordée par le Docteur Jean Robert ISANDJOLA, Médecin responsable du Programme Elargi de Vaccination (PEV) Équateur.

Monsieur Ephésien Pambi, journaliste à la Radio Communautaire Libérale, a exprimé son appréciation après la conférence : « Au cours de cet atelier, J’ai beaucoup appris sur l’infodémie. Je ne savais pas de quoi il s’agissait, j’ai appris comment protéger ma communauté contre les fausses informations qui circulent sur la pandémie de Covid-19. En dehors de cela, j’ai appris comment traiter les informations selon les normes journalistiques. Cette conférence va m’aider à améliorer mon travail et mes capacités dans le domaine journalistique. Je suis reconnaissant envers AMACEQ et Internews de m’avoir permis d’y prendre part ».

 « J’ai été édifiée sur comment traiter les données journalistiques en respectant les 5 questions de référence journalistiques. Nous, en tant que journalistes, nous devons nous assurer de bien traiter les informations pour les rendre attrayantes à l’égard des récepteurs. En ce qui concerne la COVID-19, j’ai retenu que nous devons respecter les gestes barrières et être de modèles dans la société lorsque nous allons chercher les informations. Nous devons aussi apprendre à vérifier les informations pour ne pas contribuer à l’infodémie qui entraîne plusieurs conséquences dans la société », témoigne Madame Beatrice Nabindi, Directrice de la Radio Communautaire Action FM qui a également pris part à cet atelier.

Ces échanges sont essentiels pour mobiliser le soutien des médias locaux dans le traitement des questions importantes liées à la gouvernance, à l’environnement, au genre et à la santé dans la province de l’Équateur. Ils correspondent au rôle important que jouent les médias locaux dans la diffusion de l’information et l’engagement des communautés, en particulier des groupes vulnérables, sur les questions clés qui les concernent.

Cette activité a été réalisée avec l’appui technique d’Internews sur financement de la Coopération suédoise dans le cadre du Programme MSDA financé par l’Usaid et les coopérations suédoise et suisse.

Kinshasa : Internews renforce les capacités de ses partenaires en politique de gestion des subvention et outils de rapportage

Kinshasa : Internews renforce les capacités de ses partenaires en politique de gestion des subvention et outils de rapportage

Du 6 au 7 Septembre 2022, Internews a renforcé les capacités de ses partenaires subventionnés dans le cadre du projet « Renforcer les Radios Rurales en RDC (3R-RDC) », en matière de politique de gestion des subventions et les outils de rapportage, au collège Boboto à Kinshasa. La formation a permis de mieux comprendre certains des défis auxquels les partenaires locaux sont confrontés dans la gestion des sous-subventions et le niveau de ressources dont ils disposent pour résoudre ces problèmes.

 Les modules suivants ont été développés,  : Le Système d’octroi de Subventions par Internews, la gestion légale des ONG Locales en RDC, les Outils de planification des activités et  les éléments d’un rapport narratif périodique acceptable et viable.

 Sept organisations partenaires ont pris part à cette formation, venues de différentes provinces de la RDC à savoir : Habari RDC, Groupe Comédiens Citoyens (GCC), Les Amis de la Bonne Communication (ABCommunication), Association des Medias Associatifs et Communautaries de l’Equater (AMACEQ), Les Engagés, Œuvre De L’église De Réveil A L’Egalite Du Genre Au Congo (OEREGC), et  Radio Télévision LUMIERE.

Après la formation, les participants ont exprimé leur satisfaction notamment  Peter Ggbiako, journaliste et secrétaire exécutif de l’ONG AMACEQ qui s’est exprimé en ces termes : « je suis très content de participer à cette formation de mise à niveau des partenaires subventionnés sur la politique de gestion de subventions d’Internews et des outils de rapportage. C’est ma première fois de participer à une telle formation, elle a réellement été bénéfique pour moi et pour mon organisation. J’ai appris comment nous devons être en ordre avec les services de l’Etat congolais. En ce qui concerne la visibilité de nos activités, nous avons appris l’importance d’être sur les réseaux sociaux, parler de nos activités sur ces plateformes pour permettre à la communauté de prendre connaissance des activités que nous faisons. »

Mme Dorcas Biya, chargée de projets au sein de l’ONG Groupe des comédiens citoyens (GCC) a déclaré : « pendant ces deux jours de formation enrichissants et intenses, j’ai appris comment on rédige un bon rapport narratif, les éléments à mettre dans un rapport et ce qui ne doit pas y figurer, mais aussi l’importance d’associer les pièces justificatives dans le rapport. Nous avons appris comment promouvoir nos activités en assurant leur visibilité. Je remercie Internews pour cette formation, il y a beaucoup de choses que nous ne faisions pas avant, je dirai grâce aux notions acquises dans cette formation, que la réussite de nos projets est assurée. »

Cette formation a été rendue possible grâce au financement de la Coopération Suédoise (SIDA) dans le cadre du projet « Renforcer les Radios Rurales en RDC (3R-RDC) », qui a pour objectif général de promouvoir un secteur des radios communautaires plus ouvert et plus dynamique qui répond aux besoins d’information des citoyens dans les zones rurales (avec un accent sur les femmes et les jeunes) et renforce leur participation au débat public.Le projet de Renforcement des Radios Rurales en RDC (3R-RDC) contribue au programme Media Sector Development Activity (MSDA) financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), la Coopération suédoise et l’Agence suisse de développement.

RDC : Internews forme 29 formateurs en collecte des rumeurs sur les élections en 4 provinces.

RDC : Internews forme 29 formateurs en collecte des rumeurs sur les élections en 4 provinces.

Dans une série de formations qui a commencé à Goma le 2 aout dernier, Internews a outillé ses partenaires membres des Commissions Diocésaines Justice et Paix (CDJP) et ceux de Congo Check et Next Corp, en collecte de données sur les rumeurs, désinformations, mésinformations et discours de haine concernant les élections et le processus électoral. Après Goma, Bukavu et Kinshasa, Internews a clôturé cette formation à Mbandaka, province de l’Equateur, le 19 août dernier. 29 personnes ont été formées dont 9 femmes

Ces formations ont été organisées dans le cadre du projet Media Sector Development Activity par le biais du fonds EPP « Promoting Citizen Engagement through Accurate and Reliable Information on the Electoral Process in the Democratic Republic of Congo » visant à permettre aux citoyens de disposer d’informations précises et pertinentes sur le processus électoral en RDC.

« Cette série de formations était destinée aux formateurs de ceux qui vont collecter les feedbacks sur le terrain et en ligne sur les médias sociaux. Il s’agit des CDJP des 9 provinces et deux autres organisations spécialisées en collecte de feedbacks en ligne : Next Corps et Congo Check. Nous sommes en train de les outiller au travers des exercices pratiques qui puissent leur permettre de se familiariser avec l’outil de collecte des rumeurs, sur le terrain dans la communauté comme sur les médias sociaux » propos de Pierre Ndamwenge, Analyste de données d’Internews et formateur en collecte de données.

Fidele Kitsa, l’un des participants à la formation de Goma et membre de Congo Check, a manifesté sa reconnaissance en ces termes : « Je suis reconnaissant envers les organisateurs, car les notions apprises au cours de cette formation me seront importantes non seulement pendant cette période électorale mais aussi tout au long de ma carrière de journaliste. Avec cette formation, j’ai été outillé sur la gestion des rumeurs. J’ai compris que si les rumeurs ne sont pas bien gérées, elles risquent de causer des dégâts immenses, avec des conséquences multiples. Par rapport à l’usage de l’application de collecte que nous avons apprise, ce sont de nouvelles notions que j’ai reçues. Nous avons aussi pris soin d’émettre auprès des organisateurs des recommandations qui vont permettre au processus électoral en RDC de bien se passer grâce au travail que nous allons faire dans ce projet. »

Hélène Maseya, membre de la CDJP Kinshasa, a déclaré après la formation : « Je suis très satisfaite de la formation car elle m’a aidé à dissiper certaines confusions que j’avais sur les concepts des rumeurs. Cette formation nous a permis aussi de prendre conscience du danger des rumeurs si elles ne sont pas bien gérées. »

On espère que ces formations créeront un mécanisme permettant de mieux comprendre les préoccupations de la communauté par rapport au processus électoral. Elles renforcent les capacités des partenaires locaux (CDJP, CongoCheck et Next Corp) et les mettent dans une meilleure position pour répondre aux rumeurs, aux discours de haine, à la désinformation relative au processus électoral dans le but d’améliorer la compréhension des citoyens du processus électoral et d’inspirer leur participation active et pacifique aux élections.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du Programme Media Sector Development Activity (MSDA) financé par l’Agence américaine de développement USAID avec les efforts conjoints des Coopérations Suédoise et Suisse.

Appel à candidature aux talents Kinois pour proposer des solutions digitales pour la gestion du contenu et des publicités des médias en ligne en RDC.

Appel à candidature aux talents Kinois pour proposer des solutions digitales pour la gestion du contenu et des publicités des médias en ligne en RDC.

L’Association des médias en ligne, Internews et Kinshasa Digital, accompagnés par le ministère du numérique organisent 4 concours de Hackathon : des événements réunissant des talents pour développer des solutions innovantes autour d’une thématique définie.

À ce jour, 3 hackathons ont été menés sur les problématiques suivantes:

  • La lutte contre les fake news dans les médias en ligne et la presse écrite. Le hackathon s’est tenu à Kinshasa en octobre 2021.
  • L’innovation dans les radios communautaires pour accroître les revenus et l’audience des radios, tenu à Goma en janvier 2022.
  • L’innovation dans la presse écrite pour optimiser sa monétisation, tenu à Lubumbashi en mai dernier.

Pour clôturer la série et préparer le dernier hackathon, un atelier en ligne visant à identifier les challenges rencontrés par les médias en ligne en RDC a été organisé le 05 juillet dernier, en présence des médias tels que Zoom Éco, Pepele News, Actualité.cd, 7sur7, Media Congo etc.

Le résultat dudit atelier a été un appel à idée pour une solution innovante qui devrait permettre aux médias en ligne de diversifier et gérer leur contenu et publicité.

Ce quatrième hackathon est consacré à la diversification et la gestion de contenu et publicité des médias en ligne en RDC et se tiendra à Kinshasa.

Notons que ces hackathons consacrés aux solutions pour les médias en RDC sont mis en œuvre par Internews à travers ses projets Médias Indépendants et Innovants (Médias2I) financé par l’Union Européenne et le programme Média Sector Development Activity (MSDA) par l’USAID et les coopérations suédoise et suisse.

Les développeurs, référents éditoriaux, blogueurs, marketeurs et graphic designers sont appelés à former des équipes de 3-5 membres maximum pour participer au hackathon.

L’équipe vainqueur remportera:

  • 2.500$
  • Un accompagnement technique
  • Une période d’incubation de 3 mois pour le développement d’une preuve de concept.
Chronologie Appel à candidature : 22 juillet 2022 Hackathon jour 1 :  02 septembre 2022 Hackathon jour 2 : 03 septembre 2022

Critères d’éligibilités :

  • Être disponible pendant les 2 jours du hackathon
  • Être disponible pour les 3 mois d’incubation

Lien de participation:  https://africandigitalstory.com/challenge/media/media-app-challenge

La cérémonie de clôture du Media App hackathon  sur l’information électorale marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken

La cérémonie de clôture du Media App hackathon  sur l’information électorale marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken

Ce mercredi 10 août 2022 a eu lieu la cérémonie de clôture du hackathon sur l’information électorale organisé par Kinshasa Digital en collaboration avec le Ministère du Numérique à Silikin Village avec l’appui technique d’Internews. Cette seconde journée du hackathon a été marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, en RDC pour une visite officielle de deux jours et du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Ce dernier s’est entretenu avec les jeunes participants sur les solutions numériques innovantes qu’ils ont proposées pour améliorer l’accès des communautés à l’information électorale.

Après le départ du Secrétaire d’Etat, les jeunes participants ont présenté leurs solutions aux invités et aux membres du Jury : Mr Jean Baptiste ITIPO (directeur de communication à la CENI), Mr Jean-Michel Mvondo (Secrétaire Exécutif du RECIC), Mme Lydie Kapinga ( Spécialiste de l’information électorale, Internews) et Mlle Thesy Nyembo Mbwese, développeuse.

L’équipe gagnante de ce hackathon de Kinshasa est Smart Tech qui propose de développer une application web et une application mobile. Ces plateformes permettront de rassembler les informations sur la CENI et des annonces sur les procédures électorales. Cette solution est adaptée aux personnes à mobilité réduite et permettra aux membres de la diaspora de se faire enrôler et voter à distance, si cette possibilité leur est ouverte.

Cette équipe bénéficiera pendant 3 mois de l’accompagnement de Kinshasa Digital pour finaliser son projet et d’une contribution de 2500 dollars américains pour le développement du projet.

Cette activité a été rendue possible grâce aux fonds du programme Media Sector Development Activitty (MSDA) financé par l’USAID et les coopérations suédoise et suisse.