La cérémonie de clôture du Media App hackathon  sur l’information électorale marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken

La cérémonie de clôture du Media App hackathon  sur l’information électorale marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken

Ce mercredi 10 août 2022 a eu lieu la cérémonie de clôture du hackathon sur l’information électorale organisé par Kinshasa Digital en collaboration avec le Ministère du Numérique à Silikin Village avec l’appui technique d’Internews. Cette seconde journée du hackathon a été marquée par la visite du Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, en RDC pour une visite officielle de deux jours et du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Ce dernier s’est entretenu avec les jeunes participants sur les solutions numériques innovantes qu’ils ont proposées pour améliorer l’accès des communautés à l’information électorale.

Après le départ du Secrétaire d’Etat, les jeunes participants ont présenté leurs solutions aux invités et aux membres du Jury : Mr Jean Baptiste ITIPO (directeur de communication à la CENI), Mr Jean-Michel Mvondo (Secrétaire Exécutif du RECIC), Mme Lydie Kapinga ( Spécialiste de l’information électorale, Internews) et Mlle Thesy Nyembo Mbwese, développeuse.

L’équipe gagnante de ce hackathon de Kinshasa est Smart Tech qui propose de développer une application web et une application mobile. Ces plateformes permettront de rassembler les informations sur la CENI et des annonces sur les procédures électorales. Cette solution est adaptée aux personnes à mobilité réduite et permettra aux membres de la diaspora de se faire enrôler et voter à distance, si cette possibilité leur est ouverte.

Cette équipe bénéficiera pendant 3 mois de l’accompagnement de Kinshasa Digital pour finaliser son projet et d’une contribution de 2500 dollars américains pour le développement du projet.

Cette activité a été rendue possible grâce aux fonds du programme Media Sector Development Activitty (MSDA) financé par l’USAID et les coopérations suédoise et suisse.


Lubumbashi :  Table ronde sur la participation politique de la femme face à la réforme électorale

Lubumbashi :  Table ronde sur la participation politique de la femme face à la réforme électorale

Le 26 juillet 2022, il s’est tenu à Lubumbashi une table ronde organisée par l’Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC) du Katanga avec l’appui technique d’Internews en collaboration avec NDI sous le thème : « La participation politique des femmes face à la réforme électorale ». Cette activité a réuni plus de 50 personnes au Centre Arrupe de Lubumbashi parmi lesquels les membres des partis politiques, la société civile et les journalistes.

Les échanges ont tourné autour de 3 sous-thèmes à savoir :   « Les réformes et opportunités qu’offre la nouvelle loi électorale pour les candidatures de femmes »,  « Comment les partis politiques peuvent aider les femmes candidates à surmonter leurs difficultés et à réaliser leurs aspirations politiques », et  « les Stratégies et rôle des femmes pour stimuler leur participation au processus électoral et l’élection de femmes candidates ».

Me Flora Angelani Mbuyu , conseillère spéciale du Gouverneur du Haut-Katanga en matière juridique, qui a développé le premier thème, a conclu qu’il n’y avait pas d’avancée en ce qui concerne l’article 13 de la loi électorale, car celle-ci n’est accompagnée d’aucune mesure contraignante. Ainsi, elle a invité les femmes à se battre pour mériter leur alignement sur les listes des partis et regroupements politiques.

Le deuxième thème a été présenté par Mme Clotilde Mutita, Coordonatrice adjointe chargée de la mobilisation et formation idéologique dans le parti Ensemble pour la Republique, qui a émis son vœu en ces termes : « il faut féminiser le monde politique et pour cela, l’on a besoin juste de la volonté politique et de légiférer en faveur de l’égalité des chances. Le monde politique est très masculin. Il faut jouer à l’équilibre relatif au genre. »

Mme Eudoxie Mwange, Journaliste à la RTNC Katanga, qui est intervenue en dernier lieu, a déclaré que l’homme n’a jamais été un obstacle pour l’émergence de la femme. Selon elle, il appartient à la femme de se battre et savoir ce qu’elle veut. Comme stratégie, elle a évoqué le fait que la femme congolaise devrait bien maîtriser sa circonscription électorale, superficie et les différentes catégories de personnes qui y vivent, mettre du sérieux dans le choix du directeur de sa campagne et ne négliger aucune catégorie d’électeurs.

Cette table ronde a suscité un grand intérêt chez les participantes qui n’ont pas manqué de l’exprimer. Mme Dorcas Tshika, de la plateforme « Rien sans les femmes » a émis le vœu de voir ces genres d’activités se répéter. Elle avoue que cet échange, l’a aidé à mieux comprendre les véritables défis que doit relever  la femme pour être alignée sur les listes des candidats des partis et regroupements politiques.  Les femmes sont valablement représentées dans les partis politiques à un certain niveau, mais au moment du dépôt des candidatures, les femmes sont minoritaires. De telles échanges les amènent à réfléchir sur les véritables problèmes à résoudre, a -t-elle conclu.

A l’issu des échanges houleux, tous étaient d’accord sur le fait que les femmes doivent se prendre en charge et se battre pour arracher leur alignement sur les listes des partis politiques ; Pourquoi pas inciter les femmes à créer aussi leurs propres partis politiques.

Il sied de signaler que cette table ronde est la première d’une série des tables rondes qui seront organisées avec des partenaires locaux sur le processus électoral et sur la nouvelle loi électorale avec le soutien d’Internews et NDI.

Cette activité a été soutenue par Internews dans le cadre du programme Media Sector Développent Activity (MSDA) financé par l’agence américaine de développement USAID ainsi que les Coopérations Suédoise et Suisse.


Hackathon Kinshasa : Pré atelier sur l’identification des besoins pour la vulgarisation de l’information fiable et précise sur le processus électoral

Hackathon Kinshasa : Pré atelier sur l’identification des besoins pour la vulgarisation de l’information fiable et précise sur le processus électoral

Le jeudi 14 juillet 2022, Kinshasa Digital avec l’appui technique d’Internews a organisé un atelier sur l’identification des besoins en matière d’information électorale en collaboration avec différentes organisations de la société civile œuvrant dans l’éducation civique et électorale en République Démocratique du Congo.

Cet atelier lance le processus de l’organisation des deux hackathons dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Citizen Engagement through Accurate and Reliable Information on the Electoral Process in the Democratic Republic of Congo » (EPP) financé par l’USAID qui contribue au programme Media Sector Development Activity (MSDA) financé conjointement par l’USAID, la coopération suédoise et la coopération suisse. Ces deux hackathons se tiendront à Lubumbashi (Juillet) et à Kinshasa (Août) et donneront l’occasion aux jeunes, respectivement durant deux jours, de concevoir et proposer des solutions numériques pour mieux répondre aux besoins des citoyens en général et des personnes marginalisées en particulier, sur l’accès à l’information électorale précise et fiable.

L’atelier a réuni 25 acteurs de la société civile issus de différentes organisations et a eu deux temps forts à savoir : la présentation du projet EPP et les travaux en groupes.

Quant à la présentation du projet, il a porté sur ses objectifs, son aire d’intervention, sa méthodologie et le contexte électoral.

Le projet qui a pour objectif général de promouvoir l’engagement des citoyens grâce à des informations précises et fiables sur le processus électoral en RDC, travaillera en partenariat avec les médias locaux, la société civile, la CENI et d’autres ONGI.

Des travaux en groupe sont sorties plusieurs propositions notamment la sensibilisation face à face, au travers des radios communautaires, les médias sociaux, le porte à porte et des grandes activités de masse.

Ce mardi 19 juillet 2022, avec l’accompagnement du Ministère du Numérique et l’appui technique d’Internews, Kinshasa Digital lance l’appel à candidatures pour la participation de jeunes à l’hackathon de Lubumbashi. Les détails sont à découvrir sur ce lien: https://africandigitalstory.com/challenge/media/media-app-challenge?fbclid=IwAR1lJyXkzkFNUerw1dxexhHS2UfDf4FlcGFnkwFpmmI9HEOrJziuoKPqSAM 


Internews forme plus de 70 responsables des radios communautaires en gestion managériale et élaboration du plan de développement économique

Internews forme plus de 70 responsables des radios communautaires en gestion managériale et élaboration du plan de développement économique

Au total 75 responsables des médias, dont 8 femmes ont bénéficié de ce renforcement des capacités en gestion managériale et élaboration du plan de développement économique, qui s’est déroulée dans 5 villes de la RDC dont Lubumbashi, Kisangani, Bukavu, Kananga et Kinshasa. C’est le mercredi 06 octobre 2021, dans l’enceinte de la salle de conférence du collège Boboto de Kinshasa que se sont clôturées ces assises.

Contribuer au renforcement du professionnalisme, de l’indépendance et de la visibilité économique des médias partenaires du programme Media Sector Development Activity (MSDA), tel était l’objectif de cette série de formations avec les directeurs des radios communautaires.

Satisfaite des connaissances additionnelles dont elle a bénéficié, Nana Madeleine Dimbi Mbungu, Directrice de la Radio Télé Boma du Kongo central, n’a pas caché ses sentiments de reconnaissance exprimés à travers ces mots : ” Nous sommes très satisfaits et reconnaissants des connaissances apprises pendant cette session de formation qui nous a permis de comprendre que les médias communautaires ne sont pas pauvres au regard des opportunités qu’ils ont. Mais également, Ces assises nous ont ouvert les possibilités de développer une vision d’entreprise dans nos médias pour multiplier et diversifier nos sources des revenus alternatifs capables d’améliorer notre viabilité financière gage de notre indépendance et professionnalisme.”

Peter Gbiako, directeur de la Radio Communautaire Mwana de Mbandaka qui est aussi l’un des bénéficiaires de la formation, a exprimé sa gratitude en ces termes : ‘’C’est ma première fois de participer à un tel atelier, où l’on forme sur l’élaboration du plan de développement économique. Cette formation m’a permis d’apprendre comment on peut faire des projections des activités dans nos medias respectifs. Nous avons souvent l’habitude d’attendre les fonds venant des bailleurs, mais avec la crise sanitaire mondiale, plusieurs bailleurs n’ont plus assez de moyens à mettre à la disposition des partenaires que nous sommes. J’ai compris que nous avons des ressources financières locales que nous devons capitaliser afin de développer nous-mêmes nos médias.’’

A en croire les formateurs, Sosthène Nsimba et Blaise-Pascal Makandi d’Internews, cette formation permettra aux radios partenaires de disposer chacun d’un plan de développement économique avec les prévisions financières pour les trois prochaines années. Un suivi in situ est prévu par Internews afin de vérifier la mise en œuvre des connaissances apprises à la pratique quotidienne de chaque radio.

Par Germaine BAHATI