Note d’information relative aux droits, taxes et redevances payés par les radios de proximité en République Démocratique du Congo

Troisième Policy Brief – Les Limites à la liberté d’expression au regard des normes internationales

COMMUNIQUE DE PRESSE: Internews et ses partenaires sensibilisent sur la vaccination Covid-19 pendant le Festival Amani 2022

COMMUNIQUE DE PRESSE: Internews et ses partenaires sensibilisent sur la vaccination Covid-19 pendant le Festival Amani 2022

Goma, 03 février 2022.  La 8ème édition du Festival Amani se tient à Goma, chef-lieu de la Province du Nord Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo, du 04 au 06 février 2022.  Trois jours d’activités culturelles qui comptent réunir près de 36milles festivaliers en raison de 12milles par jour.

A travers ses organisations partenaires CORACON , Collectif des Radios Communautaires du Nord-Kivu et l’association Afia Amani Grands-Lacs(AAGL), Internews appuie le Festival Amani dans la sensibilisation du public et des communautés du Nord Kivu sur les questions liées à l’épidémie de COVID-19, notamment sur la vaccination COVID-19, et pour renforcer le dialogue entre les équipes du Programme Elargi de Vaccination et le public pour davantage d’engagement au niveau des communautés et des choix plus éclairés des citoyens congolais sur les questions liées à la vaccination COVID-19.

Différentes activités sont prévues par les partenaires d’Internews dans le cadre du Festival Amani. Des focus-group organisés sur le site du Festival Amani auront pour objectif de mettre en lumière les besoins en information des communautés et comprendre leurs inquiétudes liées aux questions relatives à la lutte contre la COVID-19.

Des tables rondes accompagneront ces focus groupes et favoriseront les échanges entre la communauté, les autorités sanitaires et les spécialistes de la lutte anti- COVID-19 afin de dissiper les confusions et briser les rumeurs qui alimentent la méfiance entre la communauté et l’équipe de riposte contre la COVID-19.

Enfin, un journal spécial en direct du site du Festival Amani sera diffusé à travers un réseau de dix radios communautaires du Nord Kivu tous les jours de 16h30 à 17h00 durant toute la période du festival. 

Cette 8ème édition du Festival Amani se tiendra pour la première fois sur le site « Village Ihusi » à Kituku, dans la commune de Goma.

 Cette action est soutenue dans le cadre du projet Communicating with Communities to Support the COVID-19 Vaccine Rollout in DRC » financé par la Coopération Suédoise et du projet « Rooted in Trust  2.0 financé par le Bureau des Affaires Humanitaires de l’USAID.

Contacts :

Yves Polepole, coordonnateur ai, Afia Amani Grands Lacs, yvespolepole@gmail.com, Tel : +243990564782

Jacques Vagheni, coordonnateur, CORACON, coracon@gmail.com, Tel : +243994013064

Afy Malungu, communication officer, Internews, amalungu@internews.org, Tel: +243810583517

Pascal Chiralwirwa, Project Manager RDC, Rooted in Trust 2.0, Internews, pchirha@internews.org, tél: +243823489866, WhatsApp: +237690624249

Ebola en RDC : Internews publie un manuel pratique pour les journalistes

Le virus Ebola a été identifiée pour la première fois en 1976 au Zaïre (République démocratique du Congo). Depuis lors, une vingtaine de flambées d’Ebola ont eu lieu. La plus importante et la plus cruelle est celle qui s’est emparée, à la fois, de la Guinée de la Sierra Léone et du Libéria faisant environ 11. 000 morts.

La République démocratique du Congo, à elle seule, a connu 13 épidémies d’Ebola depuis la découverte de ce virus. Mais celle qui a le plus duré et qui a aussi fait plus de victime est celle qui a eu lieu au Nord-Kivu et en Ituri entre 2018 et 2020. Les autorités sanitaires du pays l’ont d’ailleurs qualifiée de « la plus meurtrière et la plus complexe » connue par le pays jusqu’ici à cause de sa durée et du nombre important des victimes.

En octobre, une autre flambée, la 13ème donc, a été déclarée dans la zone de santé de Beni et a fait neuf victimes. Et ce n’est pas tout ; car selon les experts, le pays n’est pas à l’abri d’autres flambées dans le futur.

Très souvent, la communauté affectée par cette crise sanitaire est désemparée, ne comprenant pas que ce tous les progrès scientifiques et technologiques du 21ème siècle n’aident pas à anticiper ou à éviter ces maladies. La multiplicité des informations crée un chaos total dans la communauté. Les citoyens sont embrouillés et perdus ne sachant quelles informations retenir. De sorte que l’OMS parle d’« infodémie ». La désinformation aggrave le doute et rend la riposte difficile alors que la riposte contre Ebola nécessité un réel engagement de la communauté, au-delà du médical.

Alors que le besoin en informations utiles et pratiques s’accroit chez les citoyens avec d’innombrables interrogations, seuls les médias sont censés apporter des réponses à ces questions. Car c’est leur rôle de collecter, traiter et diffuser des informations pour aider les communautés à savoir quoi faire pour se protéger, parfois, en attendant les médicaments et les vaccins. Ils doivent fournir des informations exactes, pertinentes et vitales à leurs publics, mais aussi répondre à leurs préoccupations. Cela rappelle en quelque sorte la responsabilité des médias auprès de la communauté. Comment les journalistes peuvent-ils donner des informations qui répondent aux besoins réels de la communauté ?

Internews qui est une organisation spécialisée dans le développement des médias et les réponses humanitaires et sanitaires par l’information et la communication, a participé activement aux différentes ripostes à Ebola en RDC. Fort de son expérience, Internews a décidé de mettre à la disposition des journalistes un manuel pour les aider dans la couverture de la maladie à virus Ebola. Ce manuel donne quelques conseils techniques et des orientations pour aider.