Couvrir le Vaccin Anti-Covid-19 en RDC (Manuel pour les journalistes locaux)

Rapport sur les connaissances, attitudes et pratiques des répondants sur le vaccin contre la COVID-19

Kinshasa : L’ACOFEPE initie les femmes leaders de la société civile au plaidoyer pour l’accès aux médias.

Kinshasa : L’ACOFEPE initie les femmes leaders de la société civile au plaidoyer pour l’accès aux médias.

Ouverture, ce mercredi 17 Novembre à Kinshasa, de l’atelier de renforcement des compétences en plaidoyer des femmes leaders pour l’accès aux médias, organisé par l’ACOFEPE, avec le financement de SIDA, et l’appui technique d’Internews.

Cet atelier de deux jours, organisé en faveur des femmes leaders issues de différents secteurs de la vie nationale, a pour objectif d’initier les participantes à la pratique du plaidoyer comme un ensemble de procédés pour influencer les décideurs au bien-être de la population.

A travers l’organisation de l’atelier de renforcement des compétences en plaidoyer des femmes leaders, l’ACOFEPE grâce à l’appui technique Internews cherche à obtenir de ces femmes une prise de conscience sur la nécessité d’un plus large accès aux médias en RDC.

Auteur: ACOFEPE

Kasaï Oriental : L’ACOFEPE renforce les connaissances des femmes journalistes sur le leadership féminin dans les médias

Kasaï Oriental : L’ACOFEPE renforce les connaissances des femmes journalistes sur le leadership féminin dans les médias

L’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite (ACOFEPE) a débuté mardi 16 novembre, une session de formation de l’atelier de renforcement des capacités en Leadership féminin dans les médias à l’intention de dix femmes journalistes de la ville de Mbuji-Mayi précisément dans la province du Kasaï-Oriental.

Durant trois jours soit du mardi 16 au jeudi 18 novembre 2021, les formatrices aborderont deux modules : « La gestion éditoriale et le leadership féminin dans les médias » enseignée à tour de rôle par la Présidente de l’ACOFEPE, coordonnatrice du projet SIDA, Grâce Ngyke KANGUNDU et  Mme Rose Mbuyi, experte en genre au sein de la société civile du Kasaï-Oriental.

Pour l’ACOFEPE, ladite session de formation s’inscrit dans l’objectif d’augmenter le nombre de femmes leaders dans la presse écrite et en ligne qui ont de l’influence sur les décideurs publics aux niveaux provincial et national.

Selon une étude l’ACOFEPE, les femmes  journalistes sont de plus en plus nombreuses à accéder aux médias, mais elles n’occupent pas de postes de responsabilité, raison principale de l’organisation de cette session de formation qui vise à préparer les participantes aux fonctions d’Editrice, Directrice de rédaction, rédactrice en Chef et secrétaire de rédaction et apprendre les aptitudes pour planifier et superviser le traitement et la diffusion des contenus médiatiques dans une perspective Genre.

Bien qu’un grand nombre de femmes soient admises dans les écoles de journalisme, la Présidente de l’ACOFEPE a souligné que ses pairs n’ont pas les mêmes opportunités une fois qu’elles en sortent diplômées. « De ce fait, elles n’arrivent pas à accéder à des postes de décision au sein des organes de presse », a précisé Mlle Grâce Ngyke.

Dans la première partie de son module consacrée à la place de la femme dans les médias, Grâce Ngyke a fait savoir les ambitions des femmes journalistes de la presse écrite demeurent limitées en ce qui concerne les occupations de poste de commandement. Pour elle, les questions du genre doivent actuellement préoccuper les rédactions en donnant accès à la femme journaliste la responsabilité d’animer certaines rubriques.

De son côté, l’activiste des droits de femmes, Mme Rose Mbuyi, a laissé entendre que l’approche « GENRE » est perçue comme un élément de la modernisation économique et sociale dans la mise en valeur de la contribution des femmes.  

Pour Mme Rose Mbuyi, le genre est un concept qui a été imaginé par les féministes afin de rendre compte des relations différenciées et inégalitaires qu’entretiennent les hommes et les femmes dans nos sociétés. Les rôles des femmes et des hommes sont socialement construits, et ne relèvent pas uniquement de la biologie car le genre diffère du sexe.

Cette cérémonie d’ouverture a connu la présence du Président provincial de l’UNPC, M. Louis Kabongo Muabalengeja, qui a encouragé les femmes de médias du Kasai-Oriental à suivre cette formation avec beaucoup d’intérêt pour atteindre les objectifs assignés par l’ACOFEPE.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcement des radios rurales pour une formation impartiale en RD Congo », avec l’appui financier de l’Agence Suédoise de Coopération Internationale au Développement (SIDA en anglais) et l’assistance technique d’Internews.

Auteur: ACOFEPE

Manuel de formation sur la traite des personnes à l’intention des Journalistes de la RDC